La vallée

Un environnement dynamique

1/3 des 6 000 emplois, chimie, énergie, environnement, dédiés à la R&D

300 millions d’euros investis par les industriels entre 2012 et 2016

50 000 salariés, 100 000 habitants

  • 1ère agglomération industrielle de France (hors Île-de-France).
  • 4e région européenne en termes d’effectifs travaillant dans la R&D.
  • 5 pôles de compétitivité ; dont deux mondiaux.
  • Lyon 1er en France en termes d’innovation.
  • 9e ville la plus attractive pour les investisseurs européens.
  • 1er pôle de recherche et d’enseignement supérieur de France.
  • 2ème région française pour le dépôt de brevet.

CleanTech

Parmi les trois filières stratégiques de la Métropole de Lyon, les cleantech regroupent sur le territoire les acteurs de la chimie, de l’environnement, de l’énergie, du transport et de la mobilité dont l’objectif est de chercher à optimiser les consommations de ressources naturelles et réduire les impacts environnementaux des activités humaines.

Pour se développer et investir, ces acteurs bénéficient sur le territoire d’un écosystème d’innovation et de croissance complet, unique et fertile. Ils s’appuient également sur une dynamique partenariale public-privé qui offre des conditions d’expérimentation et de compétitivité particulièrement adaptés aux projets cleantech.

Autant de raisons qui font du territoire de la Métropole de Lyon une destination d’excellence pour s’implanter et innover et faire de la Vallée de la Chimie LE territoire d’incubation et de développement des industries cleantech.

Les atouts cleantech de la métropole lyonnaise :
1 tissu de compétences et d’infrastructures unique,1 chaîne de valeur d’innovation et d’incubation d’envergure mondiale et 1 territoire de croissance maîtrisé.

Des outils 100% Cleantech déjà actifs en 2016

Plates-formes d’innovation collaborative Axel’One, procédés propres à Solaize et matériaux innovants à Saint-Fons.

Gaya, plate-forme technologique de production de biométhane de 2ème génération à partir de biomasse pour alimenter les réseaux actuels ou les véhicules GNV.