Actus

Première en France : 8 expérimentations innovantes de paysage productif dans la Métropole de Lyon

Publié le : 08.12.2017

Suite à l’Appel des 30 ! Edition 2016, 8 démonstrateurs sont en cours de déploiement dans la Vallée de la Chimie, notamment dans la production de biomasse et la fertilisation des sols.

Ils mobilisent une surface de 21 hectares, bénéficient de 5 millions d’euros d’investissement et vont générer la création d’une quinzaine d’emplois d’ici 2020.
Depuis plus de 10 ans, la Métropole de Lyon engage des démarches en faveur de la gestion des ressources naturelles sur son territoire. Déjà fortement mobilisé sur le 0 phyto et le 0 gaspi, elle mène aujourd’hui une réflexion innovante sur les sujets de gestion durable de la ressource en circuit court, la fabrique des sols fertiles, la dépollution des sols, la culture de biomasse, ou encore la biodiversité et l’esthétique des paysages industriels.

Plusieurs projets sont en développement dans la Vallée de la Chimie :
– À Saint-Fons : 6 paysagistes mettent en œuvre le projet Terres Fertiles 2.0, première plate-forme de valorisation et de fertilisation des terres excavées de la Métropole
– À Feyzin : Serpol développe une plate-forme de traitement des terres polluées par un procédé de phytoremédiation
– À Pierre-Bénite : plusieurs projets sont déployés autour de la biodynamisation des sols, la construction de biotechnosols, la production de taillis à courte rotation, la préparation de biomasse, par les entreprises Soupe, Valorhiz, Société Forestière de la Caisse des Dépôts, Suez, Valterra, Absra&Racine, Ain Environnement.

Dans le cadre du salon PAYSALIA, environ 200 professionnels du paysage se sont rendus sur la Lône de Pierre-Bénite pour prendre connaissance des projets.

ENGIE a inauguré sa plate-forme GAYA le 20 octobre à Saint-Fons

Publié le : 26.10.2017

GAYA est un démonstrateur de production de biométhane à partir de biomasse sèche (paille, bois…).
La plate-forme localisée sur un ancien site industriel de Rhodia à Saint-Fons, a été inauguré le 20 octobre dernier en présence de nombreux partenaires, dont Roland Crimier Vice-Président en charge de l’Énergie à la Métropole de Lyon.
Cofely, filiale d’ENGIE, va désormais tester le procédé qui se déploie en 4 étapes principales : 1) préparation de la biomasse 2) gazéification de la biomasse chauffée à près de 1 000 degrés puis purification du gaz 3) conversion du gaz de synthèse en méthane 4) séparation du biométhane.
Ce démonstrateur a mobilisé un investissement de 60 millions d’euros dont près de 19 ont été apportés par l’Ademe dans le cadre du programme des investissements d’avenir.
Le biométhane produit a les mêmes propriétés que le gaz naturel et pourra être utilisé, à terme, comme biocarburant pour les transports ou comme gaz vert pour les usages domestiques.
GAYA constitue un totem du renouvèlement industriel de la Vallée de la Chimie car il explore une solution thermochimique de production d’énergie verte et il permet la mutation d’une ancienne friche industrielle.

La Métropole de Lyon et 10 industriels de la Vallée de la Chimie engagent la démarche VALDEN

Publié le : 23.10.2017

L’écosystème industriel de la Vallée de la Chimie repose encore largement sur les activités de chimie et de raffinage (6 000 emplois directs).
La stratégie de développement économique pour la Vallée vise à renforcer ce socle industriel en l’élargissant aux filières complémentaires de l’énergie et de l’environnement.
L’énergie est un enjeu fort de compétitivité des chimistes qui en sont de gros consommateurs, et le lien entre chimie et environnement, caractérisé par le pôle de compétitivité Axelera n’est plus à démontrer.
La Métropole de Lyon, de par ses compétences, maîtrise plusieurs sites industriels dans ces domaines dans la Vallée ou à sa périphérie: l’Unité de Traitement et de Valorisation Énergétique sur le Port Edouard Herriot, les stations d’épuration de Saint-Fons et de Pierre Bénite, et les réseaux de chaleur urbains de Lyon Centre Métropole et de Venissieux.
Des nouveaux projets privés de production énergétique et/ou de traitement et valorisation de déchets se font jour dans la Vallée notamment via l’Appel des 30 !
Dans ce contexte, la Métropole de Lyon et 10 industriels ont décidé d’engager « VALDEN », une démarche stratégique, prospective et partenariale portant sur les enjeux et potentialités de la Vallée de la Chimie dans les domaines de l’énergie et des déchets.

Les partenaires ont signé le 23 octobre un accord de collaboration et de confidentialité permettant d’entamer la première étape de diagnostic qui devrait être terminée en janvier 2018.

Actualités des projets APPEL DES 30 ! 6 mois après leur sélection

Publié le : 11.10.2017

10 projets ont été sélectionnés en avril 2017 et devraient mobiliser 25 hectares de fonciers, plus de 200 millions d’euros d’investissement et créer jusqu’à 170 emplois directs.
Tous les projets demeurent actifs après 6 mois.
Deltalys a démarré son activité de production sur le site de Kem One à la rentrée 2017.
Suez a consolidé son projet avec 3 chimistes de la Vallée qui pourraient être consommateurs de vapeur produite à partir de CSR et l’a déposé en septembre à l’Appel à projets Énergie CSR de l’ADEME. Terbis a travaillé la faisabilité de son projet en particulier sur le dimensionnement technique de l’installation et la définition et la sécurisation des entrants/sortants auprès de différents acteurs économiques.
Terre et Lac & Langa a conforté la 1ère tranche du programme d’installations photovoltaïques, à savoir les toitures du magasin d’Arkema et d’un bâtiment de JTEKT (total 1.1 MWc), en étant lauréat du dernier appel d’offres de la CRE de septembre. S’agissant de la deuxième tranche, c’est-à-dire les ombrières sur les parkings d’Arkema, JTEKT, Kem One, Vos Logistics, Total Cres et IFP EN pour 5.9 MWc, Terre et Lac & Langa vise désormais la date du 1er décembre pour le dépôt des dossiers devant la CRE.

Le groupement des 6 paysagistes « Terres Fertiles 2.0 » est en voie de créer une société ad hoc qui portera le projet pour une mise en service sur le site Saint-Fons Sampaix d’ici mi 2018. Enfin la Métropole, en lien avec la CNR, a travaillé durant l’été avec les 5 porteurs de projets paysage productif Soupe, Valorhiz, Valter Biomasse, Absra/Racine et Ain Environnement afin d’aboutir à un plan d’implantation cohérent sur la Lône de Pierre Bénite. Des travaux de déconstruction sur le site vont également être réalisés début 2018 par la Métropole. Les projets devraient concrètement être installés d’ici mi 2018.

Nicolas Hulot en visite dans la Vallée de la Chimie

Publié le : 29.06.2017

Nicolas Hulot, Ministre de la Transition écologique et solidaire, était en visite dans la Vallée de la Chimie le 26 juin.

Il s’est rendu en premier lieu sur la plate-forme d’innovation collaborative Axel’One spécialisée sur les matériaux innovants.
À cette occasion il a été accueilli par David Kimelfeld, Vice-Président de la Métropole de Lyon en charge de l’Économie.
À ses côtés, les représentants d’Axelera, de l’Université de Lyon, de l’Insa et évidemment d’Axel’One ont présenté le dynamisme de l’écosystème lyonnais dans le domaine de la chimie-environnement.

Le Ministre a ensuite poursuivi sa visite en découvrant le démonstrateur Gaya d’Engie qui entre actuellement en service à Saint-Fons pour tester la production de biométhane à partie de biomasse sèche.

10 lauréats pour la seconde édition de l’Appel des 30 !

Publié le : 21.04.2017

10 lauréats ont été désignés le 20 avril par la Métropole et ses partenaires dans le cadre de la deuxième édition del’Appel des 30 ! engagée en septembre 2016.

Les projets se répartissent dans les 3 domaines d’activités visés :
– l’industrie, principalement dans les domaines des énergies renouvelables et de l’environnement (lauréats : Deltalys, Suez, Terbis PHP)
– le photovoltaïque, ce qui conforte la Vallée de la Chimie comme Usine Energétique Métropolitaine (lauréat : Terre et Lac – Langa)
– le paysage productif, avec le positionnement de démonstrateurs innovants dans la production de biomasse et la remédiation des sols (lauréats : Terres Fertiles 2.0, Pépinière Soupe, Valorhiz, Valter Biomasse, ABSRA & Racine, Ain Environnement).

Ces projets devraient mobiliser 25 hectares de gisement foncier et potentiellement plus de 200 millions d’euros d’investissement.
Ils seront déployés sur 4 communes de la Vallée de la Chimie (Irigny, Saint-Fons, Solaize et Pierre-Bénite) et permettront de créer jusqu’à 170 emplois directs.

Renforcement de la coopération entre l’Université de Lyon et IFP Énergies Nouvelles

Publié le : 04.04.2017

Les Présidents de l’Université de Lyon et de l’IFP Énergies Nouvelles ont signé le mardi 4 avril à Solaize une convention d’association qui vise à consolider leurs secteurs d’excellence et à créer les conditions favorables à l’émergence de nouvelles thématiques. Khaled Bouabdallah et Didier Houssin témoignent ainsi de leur ambition commune de renforcer la visibilité et le rayonnement international de la recherche et de l’innovation lyonnaises dans les domaines de l’énergie, du transport et des éco-industries. En renforçant ainsi les liens entre enseignement supérieur, recherche et monde économique, cette association contribuera à relever les défis de la chimie de demain et de la transition énergétique.

Une friche industrielle en reconquête à Saint-Fons

Publié le : 09.03.2017

L’ancien site historique SPECIA de Rhône-Poulenc, situé à Saint-Fons, est désaffecté depuis le milieu des années 80.
On y conditionnait notamment l’aspirine du Rhône durant une bonne partie du XXème siècle.
Depuis l’automne 2016, le propriétaire Sanofi a confié à la société CARDEM le désamiantage et la déconstruction du site qui occupe plus de 2ha à proximité de la gare de Saint-Fons et des sites industriels de Solvay et Kem One.
Une plate-forme sera donc bientôt disponible à partir de fin 2017 pour l’accueil de nouveaux projets industriels dans les champs de la chimie, de l’énergie ou de l’environnement.
Rappelons que ce site avait été proposé dans la première édition de l’Appel des 30 ! et que 2 opérateurs immobiliers ADIM/NOVELIGE et SERL/EM2C sont depuis lors en contact avec SANOFI pour une éventuelle acquisition.
Le visuel présente le fronton emblématique de l’usine, encore en place lors de la visite du chantier par des représentants de la Métropole et de la Commune de Saint-Fons le 8 mars dernier.

20 projets déposés le 28 février en réponse à l’Appel des 30 !

Publié le : 09.03.2017

Sur la base des 27 candidatures pré-sélectionnées en novembre 2016, 20 projets ont été déposés le 28 février dernier.
Plusieurs candidats pré-sélectionnés se sont regroupés pour proposer des projets plus riches sur la base de leurs complémentarités.

Au final la ventilation des projets est la suivante :
– 5 projets industriels : Deltalys, Engie, Suez et Terbis (2 projets)
– 9 projets photovoltaïques : Cap Vert Energie, CNR, Fonroche, GEG, Greenyellow, SERL Energies+EDF, Sun’R, Terre et Lac+Langa, Urbasolar.
– 6 projets de paysage productif : Ain Environnement, Absra+Racine, Terres Fertiles 2.0, Pépinière Daniel Soupe, Société Fôrestière de la Caisse des Dépôts+Suez+Valterra+Pépinières Naudet, Valorhiz.

Les services de la Métropole, les industriels de la Vallée et les partenaires procèdent désormais à l’analyse des projets pour aboutir à la désignation des lauréats d’ici fin avril.
A suivre…

BLUESTAR SILICONES fête ses 10 ans et investit dans la Vallée de la Chimie

Publié le : 17.02.2017

Ce 16 février 2017, Bluestar Silicones a célébré ses dix ans comme entreprise du groupe chinois Bluestar, filiale de ChemChina et ses 60 ans de fabrication de silicones sur son site emblématique de Saint-Fons. Frédéric Jacquin, CEO de Bluestar Silicones, a inauguré, l’atelier de production Elastomères pour un investissement de 15 millions d’euros, sous le parrainage de Mr Ren Jianxin, Président du groupe ChemChina, et en présence de Michel Delpuech, Préfet de la région Auvergne-Rhône-Alpes, Préfet du Rhône, et de Gérard Collomb, Sénateur-Maire de Lyon, Président de la Métropole de Lyon, ainsi que de l’ensemble de ses partenaires.

Cette célébration démontre d’une part, l’engagement de Bluestar Silicones pour rester un acteur de la dynamique économique et sociale sur le territoire français et d’autre part, une nouvelle ambition de croissance mondiale.

Rendez-vous le 28 février pour le dépôt des projets

Publié le : 17.01.2017

Les 27 entreprises pré-sélectionnées en novembre travaillent actuellement d’arrache-pied pour enrichir leur projet et déposer un dossier complet le 28 février prochain.
Depuis le temps fort du speed-meeting sur le salon Pollutec les candidats font feu de tout bois en capitalisant les informations utiles auprès des industriels de la Vallée, des communes, de la Métropole et des partenaires techniques et financiers. Certains candidats se sont également rapprochés de leurs confrères et ont déjà confirmé leur intention de fusionner leurs projets pour une candidature en groupement.
La compétition, bien que cordiale, est soutenue car plusieurs projets sont concurrents et certains visent également les mêmes sites d’implantation.
Parions que cette dynamique d’émulation aboutira à des projets ambitieux et vecteurs de renouvèlement économique pour la Vallée !

27 candidats pré-sélectionnés pour la seconde édition de l’Appel des 30 !

Publié le : 30.11.2016

Le Comité de sélection de l’Appel des 30 ! a retenu 27 candidatures pour un passage en phase projet.
Les candidats pré-sélectionnés ont maintenant jusqu’au 28 février 2017 pour détailler leur projet.

Les candidatures sont diversifiées grâce aux nouvelles filières ciblées par l’appel à projets:
 Industrie : 6 candidats orientés sur la production d’énergies renouvelables et l’économie circulaire: DELTALYS, ENGIE, SERPOL, SUEZ, TERBIS « PHP », TERBIS « RECMAT »,
 Installations photovoltaïques : 12 opérateurs présélectionnés pour développer des installations sur des toitures et/ou en ombrières de parking : CAP VERT ENERGIE, CNR, CS SOLAIRE, FONROCHE, GEG-VALECO, GREEN YELLOW, IKAROS SOLAR, NEOEN, SERL ENERGIES-EDF, SUN’R, TERRE ET LAC-LANGA, URBASOLAR.
 Paysage productif : 9 candidats présélectionnés avec 3 plateformes de préparation de biomasse pour des installations de production d’énergie verte, 5 candidats sur le champ de la remédiation des sols par les plantes et la production de terres fertiles, et un porteur de projet pour la production de biomasse : ABSRA, AIN ENVIRONNEMENT, RACINE, SOCIETE FORESTIERE, PEPINIERE SOUPE, AGREGE SUEZ, TERRES FERTILES 2.0, VALTERRA, VALORHIZ.

A l’occasion du salon Pollutec, la Métropole de Lyon a organisé un speed-meeting entre candidats, propriétaires et partenaires, au total 160 rendez-vous ont eu lieu afin de participer à l’enrichissement des projets.

« Nous nous réjouissons du nombre et de la diversité des candidatures pour cette seconde édition de l’Appel des 30 ! Nous notons également une grande variété de projets sur des nouvelles filières qui n’étaient pas présentes dans la première édition, ce qui conforte notre souhait d’accélérer le développement de cleantechs sur ce territoire de la Vallée de la Chimie » conclut David Kimelfeld, vice-président au développement économique de la Métropole de Lyon.