Actus

Plus de 300 millions d’euros d’investissements annoncés dans la Vallée de la Chimie en 2018

Publié le : 13.07.2018

L’attractivité et les atouts de la Vallée de la Chimie ne sont plus à prouver, avec plus de 300 millions d’euros déjà investis par les acteurs publics et privés entre 2012 et 2016, et plus de 300 millions d’euros supplémentaires annoncés cette année.

Ces investissements sont portés notamment par de grands projets industriels sur les sites de ELKMEM Silicones, KEMONE et SOLVAY. Retrouvez les détails ici : Communiqué de Presse : 300 millions d’euros d’investissement pour la Vallée de la Chimie

Invitation aux Rencontres de l’économie circulaire – Jeudi 31 Mai 2018

Publié le : 23.05.2018

Venez échanger avec l’équipe de la Mission Vallée de la Chimie lors des rencontres de l’économie circulaire organisées par la Métropole de Lyon. La plateforme industrielle est un terrain d’expérimentation de l’écologie industrielle !

Semaine de l’industrie du 26 mars au 1er avril

Publié le : 28.03.2018

La 8e édition de la #SemaineIndustrie se déroulera du 26 mars au 1er avril. A cette occasion, la Mission Vallée de la Chimie vous propose un #quizz. Complétez la légende de l’image et envoyez vos réponses et vos coordonnées par mail avant le 31 mars ! pic.twitter.com/g0gBjLloBm

Travaux d’aménagement du rond-point belle étoile à Saint-Fons

Publié le : 23.03.2018

La Métropole de Lyon a finalisé les travaux d’aménagement du rond-point Belle Etoile à Saint-Fons. Ce dernier a été élargi afin de permettre un accès facilité à l’usine Solvay Belle Etoile. Il permet par ailleurs de desservir l’entreprise de logistique industrielle JONTRANS qui s’est implantée sur le secteur depuis fin 2017, dans le cadre de l’APPEL DES 30 ! Les travaux d’aménagement des voiries de la Vallée de la Chimie se poursuivent en 2018 avec l’aménagement, dès mai 2018, de l’avenue Sembat à Saint-Fons.

[R]Challenge : Lancement de l’appel à projet d’expérimentation

Publié le : 31.01.2018

[R]Challenge : lancement d’un appel à projets d’expérimentation de solutions numériques
dédiées à l’amélioration de la qualité de l’air, organisé par la Métropole de Lyon en partenariat avec ATMO Auvergne Rhône-Alpes et la Caisse des Dépôts.
Jusqu’au 15 mars 2018, les porteurs de projet peuvent candidater pour bénéficier d’un accompagnement à l’expérimentation de leur projet dans le territoire de la Métropole de Lyon.
La Vallée de la Chimie est potentiellement un territoire d’atterrissage pour les projets.
Retrouvez tous les détails sur : https://air-challenge.grandlyon.com/appel-a-candidature/

Visite du Président de la Métropole de Lyon dans la Vallée de la Chimie sur le thème de l’énergie

Publié le : 08.12.2017

David Kimelfeld s’est rendu sur le site d’Elkem Silicones à Saint-Fons le 7 décembre.
Il était accompagné des Vices Présidents Roland Crimier (énergie), Bruno Charles (développement durable), de la Conseillère déléguée aux réseaux de chaleur Samia Belaziz et des Maires de Saint-Fons, Solaize, Vernaison, Irigny.

La délégation a été reçue par les représentants d’Elkem Silicones qui ont présenté les activités du site et sa dynamique de développement, illustrée par un investissement récent de 15millions d’euros. De façon plus précise, les responsables énergie d’Elkem et de Solvay Belle-Etoile ont expliqué l’organisation et les enjeux énergétiques de l’écosystème industriel de la Vallée, notamment concernant la fourniture de vapeur. Des représentants de Suez ont promu le projet Suez Val’Energy, sélectionné dans l’Appel des 30 !, et qui vise à fournir de la vapeur décarbonnée aux chimistes, à partir de déchets d’activités économiques transformés en combustibles solides de récupération (CSR). Les potentialités offertes par la récupération de l’énergie fatale des sites industriels pour alimenter les réseaux de chaleur urbains (étude Thermicité) ont également fait l’objet d’échanges entre les différents acteurs.

Autant de sujets forts intéressants dans le cadre de politiques publiques de la Métropole tels que le Plan Climat Énergie Territorial et le Schéma Directeur des Énergies et de démarches stratégiques public/privé telle que Valden (cf. actualité du 23/10/17).

Première en France : 8 expérimentations innovantes de paysage productif dans la Métropole de Lyon

Publié le : 08.12.2017

Suite à l’Appel des 30 ! Edition 2016, 8 démonstrateurs sont en cours de déploiement dans la Vallée de la Chimie, notamment dans la production de biomasse et la fertilisation des sols.

Ils mobilisent une surface de 21 hectares, bénéficient de 5 millions d’euros d’investissement et vont générer la création d’une quinzaine d’emplois d’ici 2020.
Depuis plus de 10 ans, la Métropole de Lyon engage des démarches en faveur de la gestion des ressources naturelles sur son territoire. Déjà fortement mobilisé sur le 0 phyto et le 0 gaspi, elle mène aujourd’hui une réflexion innovante sur les sujets de gestion durable de la ressource en circuit court, la fabrique des sols fertiles, la dépollution des sols, la culture de biomasse, ou encore la biodiversité et l’esthétique des paysages industriels.

Plusieurs projets sont en développement dans la Vallée de la Chimie :
– À Saint-Fons : 6 paysagistes mettent en œuvre le projet Terres Fertiles 2.0, première plate-forme de valorisation et de fertilisation des terres excavées de la Métropole
– À Feyzin : Serpol développe une plate-forme de traitement des terres polluées par un procédé de phytoremédiation
– À Pierre-Bénite : plusieurs projets sont déployés autour de la biodynamisation des sols, la construction de biotechnosols, la production de taillis à courte rotation, la préparation de biomasse, par les entreprises Soupe, Valorhiz, Société Forestière de la Caisse des Dépôts, Suez, Valterra, Absra&Racine, Ain Environnement.

Dans le cadre du salon PAYSALIA, environ 200 professionnels du paysage se sont rendus sur la Lône de Pierre-Bénite pour prendre connaissance des projets.

ENGIE a inauguré sa plate-forme GAYA le 20 octobre à Saint-Fons

Publié le : 26.10.2017

GAYA est un démonstrateur de production de biométhane à partir de biomasse sèche (paille, bois…).
La plate-forme localisée sur un ancien site industriel de Rhodia à Saint-Fons, a été inauguré le 20 octobre dernier en présence de nombreux partenaires, dont Roland Crimier Vice-Président en charge de l’Énergie à la Métropole de Lyon.
Cofely, filiale d’ENGIE, va désormais tester le procédé qui se déploie en 4 étapes principales : 1) préparation de la biomasse 2) gazéification de la biomasse chauffée à près de 1 000 degrés puis purification du gaz 3) conversion du gaz de synthèse en méthane 4) séparation du biométhane.
Ce démonstrateur a mobilisé un investissement de 60 millions d’euros dont près de 19 ont été apportés par l’Ademe dans le cadre du programme des investissements d’avenir.
Le biométhane produit a les mêmes propriétés que le gaz naturel et pourra être utilisé, à terme, comme biocarburant pour les transports ou comme gaz vert pour les usages domestiques.
GAYA constitue un totem du renouvèlement industriel de la Vallée de la Chimie car il explore une solution thermochimique de production d’énergie verte et il permet la mutation d’une ancienne friche industrielle.

La Métropole de Lyon et 10 industriels de la Vallée de la Chimie engagent la démarche VALDEN

Publié le : 23.10.2017

L’écosystème industriel de la Vallée de la Chimie repose encore largement sur les activités de chimie et de raffinage (6 000 emplois directs).
La stratégie de développement économique pour la Vallée vise à renforcer ce socle industriel en l’élargissant aux filières complémentaires de l’énergie et de l’environnement.
L’énergie est un enjeu fort de compétitivité des chimistes qui en sont de gros consommateurs, et le lien entre chimie et environnement, caractérisé par le pôle de compétitivité Axelera n’est plus à démontrer.
La Métropole de Lyon, de par ses compétences, maîtrise plusieurs sites industriels dans ces domaines dans la Vallée ou à sa périphérie: l’Unité de Traitement et de Valorisation Énergétique sur le Port Edouard Herriot, les stations d’épuration de Saint-Fons et de Pierre Bénite, et les réseaux de chaleur urbains de Lyon Centre Métropole et de Venissieux.
Des nouveaux projets privés de production énergétique et/ou de traitement et valorisation de déchets se font jour dans la Vallée notamment via l’Appel des 30 !
Dans ce contexte, la Métropole de Lyon et 10 industriels ont décidé d’engager « VALDEN », une démarche stratégique, prospective et partenariale portant sur les enjeux et potentialités de la Vallée de la Chimie dans les domaines de l’énergie et des déchets.

Les partenaires ont signé le 23 octobre un accord de collaboration et de confidentialité permettant d’entamer la première étape de diagnostic qui devrait être terminée en janvier 2018.

Actualités des projets APPEL DES 30 ! 6 mois après leur sélection

Publié le : 11.10.2017

10 projets ont été sélectionnés en avril 2017 et devraient mobiliser 25 hectares de fonciers, plus de 200 millions d’euros d’investissement et créer jusqu’à 170 emplois directs.
Tous les projets demeurent actifs après 6 mois.
Deltalys a démarré son activité de production sur le site de Kem One à la rentrée 2017.
Suez a consolidé son projet avec 3 chimistes de la Vallée qui pourraient être consommateurs de vapeur produite à partir de CSR et l’a déposé en septembre à l’Appel à projets Énergie CSR de l’ADEME. Terbis a travaillé la faisabilité de son projet en particulier sur le dimensionnement technique de l’installation et la définition et la sécurisation des entrants/sortants auprès de différents acteurs économiques.
Terre et Lac & Langa a conforté la 1ère tranche du programme d’installations photovoltaïques, à savoir les toitures du magasin d’Arkema et d’un bâtiment de JTEKT (total 1.1 MWc), en étant lauréat du dernier appel d’offres de la CRE de septembre. S’agissant de la deuxième tranche, c’est-à-dire les ombrières sur les parkings d’Arkema, JTEKT, Kem One, Vos Logistics, Total Cres et IFP EN pour 5.9 MWc, Terre et Lac & Langa vise désormais la date du 1er décembre pour le dépôt des dossiers devant la CRE.

Le groupement des 6 paysagistes « Terres Fertiles 2.0 » est en voie de créer une société ad hoc qui portera le projet pour une mise en service sur le site Saint-Fons Sampaix d’ici mi 2018. Enfin la Métropole, en lien avec la CNR, a travaillé durant l’été avec les 5 porteurs de projets paysage productif Soupe, Valorhiz, Valter Biomasse, Absra/Racine et Ain Environnement afin d’aboutir à un plan d’implantation cohérent sur la Lône de Pierre Bénite. Des travaux de déconstruction sur le site vont également être réalisés début 2018 par la Métropole. Les projets devraient concrètement être installés d’ici mi 2018.

Nicolas Hulot en visite dans la Vallée de la Chimie

Publié le : 29.06.2017

Nicolas Hulot, Ministre de la Transition écologique et solidaire, était en visite dans la Vallée de la Chimie le 26 juin.

Il s’est rendu en premier lieu sur la plate-forme d’innovation collaborative Axel’One spécialisée sur les matériaux innovants.
À cette occasion il a été accueilli par David Kimelfeld, Vice-Président de la Métropole de Lyon en charge de l’Économie.
À ses côtés, les représentants d’Axelera, de l’Université de Lyon, de l’Insa et évidemment d’Axel’One ont présenté le dynamisme de l’écosystème lyonnais dans le domaine de la chimie-environnement.

Le Ministre a ensuite poursuivi sa visite en découvrant le démonstrateur Gaya d’Engie qui entre actuellement en service à Saint-Fons pour tester la production de biométhane à partie de biomasse sèche.

10 lauréats pour la seconde édition de l’Appel des 30 !

Publié le : 21.04.2017

10 lauréats ont été désignés le 20 avril par la Métropole et ses partenaires dans le cadre de la deuxième édition del’Appel des 30 ! engagée en septembre 2016.

Les projets se répartissent dans les 3 domaines d’activités visés :
– l’industrie, principalement dans les domaines des énergies renouvelables et de l’environnement (lauréats : Deltalys, Suez, Terbis PHP)
– le photovoltaïque, ce qui conforte la Vallée de la Chimie comme Usine Energétique Métropolitaine (lauréat : Terre et Lac – Langa)
– le paysage productif, avec le positionnement de démonstrateurs innovants dans la production de biomasse et la remédiation des sols (lauréats : Terres Fertiles 2.0, Pépinière Soupe, Valorhiz, Valter Biomasse, ABSRA & Racine, Ain Environnement).

Ces projets devraient mobiliser 25 hectares de gisement foncier et potentiellement plus de 200 millions d’euros d’investissement.
Ils seront déployés sur 4 communes de la Vallée de la Chimie (Irigny, Saint-Fons, Solaize et Pierre-Bénite) et permettront de créer jusqu’à 170 emplois directs.